Premier jet de « LOBBY: Creuse ton trou »

DSCF4203Le premier jet de « LOBBY: Creuse ton trou » est officiellement terminé! Waaaaah! 48 000 mots et des poussières. Ça y est, j’y ai tout mis, de coeur, de matière grise – galon après galon de café et voilà, *ker-blam*. Et même si c’est pour parler des atrocités de l’industrie minière, des lobbies et la vente aux enchères du Québec, aussi une certaine célébration de la nordicité, les villages-creux-profond-perdus-que-tout-le-monde-s’en-crisse, cette idée qu’on peut se réconcilier avec la vie même dans ce monde d’injustice, de psychopathes et de hipsters. Si ça se trouve, c’est mon roman le plus mature, le plus intime. Il y a certes moins d’explosions, de vampires et de molotovs mais un peu plus de vrai, de franc et, quand même, j’ai gardé de la place pour une bunch d’anarchistes Black Bloc parce que franchement, vous pensiez-pas que j’allais écrire UN SEUL OSTIE DE ROMAN pas d’anarchistes dedans, hein? No way! (p.s. techniquement, reste les révisions, encore d’autres révisions puis les soumissions aux éditeurs, les limbes de la production qui n’en finissent plus et peut-être, peut-être une publication dans minimum un an, alors on se calme [je me calme] et je vous en reparle au fur et à mesure, hein, bandes-annonces, porte-clefs et autre gugusses promos etc, etc, etc.)

Publié dans Nouvelles | Commentaires fermés

Critique de M9A

Enfin, une critique de M9A par des libertaires!

« Ça faisait bien longtemps que je ne m’étais pas donné le temps de lire un roman et je suis très bien tombée avec le roman M9A Il ne reste plus que les monstres. Je me suis régalée. »

Article ici.

Publié dans Nouvelles | Commentaires fermés

Mise à jour du projet LOBBY : Creuse ton trou

images.duckduckgo.comY’a déjà un an que j’ai annoncé l’amorce d’un nouveau projet: « LOBBY : Creuse ton trou », un mélange de fiction noir et de roman nordique. Pensons Twin Peaks avec des compagnies pétrolières, un petit village perdu dans le nulle part du Nord et des lobbyistes armés d’automatiques. Mais en meilleur que ça, évidement.

Alors où c’est rendu? Je suis à moins de 10 000 mots du premier jet (sur un estimé de 45 000 mots). Pas vargeux comme progrès pour un an de temps. Il est arrivé plusieurs choses entretemps. D’abord, le fait est qu’à l’été dernier (2014) j’ai effectivement réussi à avancer grassement jusqu’à frapper un mur littéraire, genre de chose qui arrive même quand le concept est nickel (nickel, mine? patoum-tsisch!). Je veux pas que ça soit juste « correct », je veux que ça torche. Toujours est-il qu’à peine après avoir retravaillé l’arche narrative et le niveau de langue avec succès (merci Joël!), je me suis retrouvé à enseigner la géographie au cégep en plus de travailler à temps plein le jour, résultant en un pas-de-vie pour moi, du genre 50-60 heures de travail semaine, six jours sur sept quand tout allait bien, surdose d’ordinateur, blergh. Mon visage commençait à apparaître sur les pintes de lait et j’ai dû me calmer le toupet. Façon de parler. Parce que j’ai pas de toupet.

Entretemps, il est aussi arrivé le mindfuck monumental de la réforme de la Loi sur le lobbyisme du Québec, visant à faire de moi, travailleur d’organisme communautaire écologiste, un vrai de vrai lobbyiste de marde. Sous peine d’amende. Je me suis retrouvé, dans le cadre de mes fonctions, à mobiliser contre cette réforme à la con pour empêcher, entre autres, que les 80 groupes écologistes québécois que je représente au RQGE soient forcés de s’inscrire au registre. On parle de groupes communautaires sans une cenne qui se battent pour les plus vulnérables, les droits humains, les espèces en voie de disparition. Bref, novlangue totale, ils veulent changer la définition pour que le mot veuille dire autre chose, essayer de noyer la critique dans le nombre. Parce que tout le monde haïs les lobbyistes, et pour cause, ils tuent les démocraties. Oui, cette réforme est une marre profonde de pas drôle et l’ironie que j’étais déjà en train d’écrire un roman pour critiquer le lobbyisme au Québec en même temps m’a donné toute une crampe de cerveau. Urgh.

Enfin, nous voilà maintenant à l’été 2015 et je poursuis le premier jet de LOBBY: Creuse ton trou avec une tasse de café dans une main, une pelle dans l’autre… puis je tape avec mon nez. Et je m’amuse. Un chapitre par jour et c’est encourageant! Avec un peu de chance et beaucoup de viennoiseries, le premier jet sera fini d’ici septembre et après c’est un an de « production limbo », au mieux un an, et au pire j’aime mieux pas y penser. Je croise les doigts qu’une maison d’édition ou deux aie envie de parler de ce genre de chose. Quelque chose me dit que oui. Faut juste que j’arrête d’écrire « chose » à toutes les phrases. Genre.

Enfin (pour vrai), c’est un projet qui m’est particulièrement cher, ça me tire les cordes du cœur dans tous les sens et je pense que ça fait du bien d’écrire quelque chose de plus intime : une proximité humaine, une proximité territoriale. Je suis un fucking géographe et je vais parler du Québec profond, tiens, du Nord qu’on a oublié, du monde qui se font arnaquer par les faiseux de trous et des grands-parleurs… et qu’est-ce qui arrive quand on pousse les gens à bout.

I dig my hole, you build a wall

I dig my hole, you build a wall

Someday that wall is gonna fall

Publié dans Nouvelles | Commentaires fermés

Salon du livre anarchiste de Montréal

De passage au Salon du livre anarchiste de Montréal ce samedi 23 mai de 10:00 à 11:30 à la table de Sabotart. J’ai hâte de vous voir!

fb_avataralt

Publié dans Nouvelles | Commentaires fermés

M9A: librairies et en ligne

M9A poursuit l’invasion des meilleures librairies… aussi disponible en ligne chez LePressier.com!

Et vous le trouverez pas chez Renaud-Bray, ni Archambault, parce que, tsé.

Librairies:

Monet
L’Écume des Jours
Librairie du Square
Zone Libre
Olivieri
Coop Uqam
Port de Tête
Pantoute (à Québec)
Raffin
La Flèche Rouge
Saint-Jean-Baptiste (à Québec)
L’Insoumise
La Passe

En ligne sur LePressier.com

Publié dans Nouvelles | Commentaires fermés

Environnement et (anti)capitalisme: histoire d’un malaise

Nouveau billet dans le Huffington Post Québec.

« D’accord, ce n’est pas un sujet facile. Mais si nous voulons vraiment y changer quoi que ce soit, il faudra bien trouver le courage et oser.

Oser sortir de nos zones de confort, oser reconnaître nos privilèges, oser tout remettre en question, à commencer par le capitalisme. »

 

 

Publié dans Nouvelles | Commentaires fermés

Merci!

DSCF3979 DSCF3985Merci à tous ceux-celles qui sont venus au lancement! C’était tellement le fun et… je suis tellement hangover! Blargh! Merci à La Passe de nous avoir accueillis et d’avoir toléré notre métal industriel pendant plus de trois heures :-P

Publié dans Nouvelles | Commentaires fermés

Lancement le 24 avril!

11048699_765044623602519_4126579097000684172_n

Lancement officiel de M9A: Il ne reste plus que les monstres le 24 avril à La Passe, Montréal. Venez en grand nombre! Ça va arracher!

Lien à l’événement Facebook.

Publié dans Nouvelles | Commentaires fermés

Ce qu’on détruit: douze ans de fiction engagée

Je vous présente fièrement « Ce qu’on détruit: douze ans de fiction engagée ».

Comme vous savez, je lance bientôt mon septième roman, M9A: Il ne reste plus que les monstres. Pour l’occasion, j’ai tenté une petite rétrospective sur mon parcours de trouble-fête, moins pour sortir les mouchoirs que pour se demander à quoi ça sert, au juste, l’art engagé (si ça sert à quelque chose).

L’essai fait partie d’une micro-revue Front culturel, sous la direction de Youri Couture. Bonne lecture!

Publié dans Nouvelles | Commentaires fermés

M9A: La démarche

La démarche derrière M9A: Il ne reste plus que les monstres.

Au-delà des implants cybernétiques et les molotovs il y a un projet, une question brûlante. Le roman approche mais en attendant, parlons (brièvement) de l’histoire derrière… l’histoire.

Publié dans Nouvelles | Commentaires fermés