Merci à tous ceux-celles qui sont venu me voir au Salon du livre de Montréal!

Que vous soyez venu parce que vous étiez curieux-ses, qu’on est des amis-es de longue date, ou parce que la file était trop longue pour Gabriel Nadeau-Dubois… merci!

Écrire des romans c’est un exercice tellement solitaire, pour ne pas dire solipsiste, mais ça prend tout son sens lorsque j’ai la chance de vous voir!!

Ce contenu a été publié dans Nouvelles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.