Couverture du Cirque Diabolique

cirquediaboliquequatriemecirquediabolique

 

Voici la couverture du Cirque Diabolique!

Publié dans Nouvelles | Commentaires fermés

Chelsea Knight

Je vous présente fièrement Chelsea Knight, la photographe qui fera la couverture du Cirque Diabolique! Je l’ai choisit pour la qualité de son oeuvre mais aussi pour sa démarche artistique progressiste, qui rime bien avec les finalités du projet.

« Chelsea Knight est une photographe et poète basée en Californie du Sud. Elle s’intéresse principalement aux questions de la beauté et de son contraire sous ses multiples formes. Influencée par une société centrée sur l’image et l’apparence, elle crée un témoignage visuel à partir de ses propres insécurités et expériences. Ayant vécue pendant quatre ans avec une maladie qui a affecté son apparence, elle est fascinée par la façon dont notre propre représentation nous affecte mentalement et émotionnellement. » (traduction libre de son site Web)

 

Publié dans Nouvelles | Commentaires fermés

Le Cirque Diabolique, du rêve à la réalité

Des nouvelles concernant Le Cirque Diabolique!

Après le succès retentissant de la bande-annonce, il me fait plaisir de vous annoncer que Le Cirque Diabolique verra bientôt le jour… ou devrais-je dire, la nuit! Continuer la lecture

Publié dans Nouvelles | Commentaires fermés

Existence mise à jour

Biographie mise à jour.

Publié dans Nouvelles | Commentaires fermés

Pour en finir avec les climato-sceptiques

Le Québec n’a pas de plan pour lutter contre les changements climatiques et l’enjeu semble éclipsé de la campagne électorale. Tout va bien! Pour essayer de comprendre l’origine de cette négligence, allons jusqu’à l’extrême du déni. Je vous propose une autopsie du mouvement climato-sceptique québécois.

Nouveau billet dans le Huffington Post, lien ici.

Publié dans Nouvelles | Commentaires fermés

Frogzine critique Le jardin des rêves

Malgré que le roman se passe principalement avec des personnages féériques et fantastiques, l’auteur nous garde malgré tout dans son univers de l’Europe de l’Est avec ses légendes et ses mythes. L’érotisme est à son apogée.

Tania de Frogzine offre une critique du Jardin des rêves, lien ici.

Publié dans Nouvelles | Commentaires fermés

Le Cirque Diabolique – Bande-annonce

Voici enfin la bande-annonce pour Le Cirque Diabolique!Offre spéciale: Partagez ce vidéo sur Facebook et recevez une copie gratuite de « Strigoiacă, un conte érotique » (versions epub et pdf), c’est ma façon de vous remercier! Je vous enverrai le lien de téléchargement en message privé. Vous avez déjà une copie? Pourquoi ne pas envoyer celle-là en cadeau? N’est-ce pas marketing!Or, cette bande-annonce, colmatée avec de l’absinthe et du duct tape, est directement inspirée du Cirque Diabolique – le nom de projet du troisième et dernier roman érotique de ma série des Carpates, après Valacchia et Le jardin des rêves. Continuer la lecture
Publié dans Nouvelles | Commentaires fermés

LOBBY: Creuse ton trou

Un nouveau roman sur les planches!

Contre toute logique, je travaille un nouveau roman. Pire, j’ai commencé depuis quelques mois… en cachette. Et quoi? C’est le printemps et j’ai envie d’écrire. Voici quelques détails. Continuer la lecture

Publié dans Nouvelles | Commentaires fermés

Nouvelles photos

Crédit: Pierre Ouimet

_MG_9158 - Version 2 _MG_9225 - Version 2 _MG_9257 - Version 2 _MG_9269 - Version 3 _MG_9273 - Version 2

Publié dans Nouvelles | Commentaires fermés

Les défis de la littérature érotique

Interviewé par Nadia Gosselin dans le Pigeon Décoiffé aux côtés de mes collègues de Guy Saint-Jean Éditeur:

« Les romans érotiques, en tant que produits de l’industrie de la culture, sont nécessairement « encrés » dans un contexte social, politique, culturel. En tant qu’écrivain de littérature érotique, je perçois plusieurs défis. Premier défi, l’éléphant dans la pièce: c’est Cinquante nuances de Grey et sa légion d’émules. Par son succès monstre, sa médiocrité et ses valeurs antiféministes, cette série a réussi, simultanément, à mettre en lumière le genre et à l’occulter presque complètement. Aujourd’hui, les auteurs-es de romans érotiques du Québec sont encore dans les limbes. D’un côté, les chroniques littéraires nous ignorent et l’académie nous snobe, mais à l’inverse, les boutiques érotiques ne veulent pas non plus nous distribuer. Reste donc à surpasser le tabou, la censure, briser le moule du « patriarche-milliardaire-avec-une-nunuche-sans-personnalité » pour prendre une place – progressiste – dans la société. Le deuxième défi, c’est justement le contenu! La littérature érotique a l’avantage de pouvoir explorer pleinement l’imaginaire du désir humain. Conséquemment, notre genre a intérêt à creuser davantage le fossé avec les représentations sexuelles traditionnelles (c.-à-d. porno mainstream sexiste) pour en constituer une alternative mêlant le respect, le plaisir et la réalisation de soi. Concrètement, ça implique de déconstruire un peu les stéréotypes (ex. le pompier, l’infirmière) et faire une place à la diversité sexuelle, par exemple en incluant la communauté LGBT. C’est tout un pari, mais sommes nombreux-ses à vouloir le relever! »

 

Publié dans Nouvelles | Commentaires fermés